Vu sur le web > Apple Pay : le Crédit Mutuel regrette que les « conditions pour un partenariat » ne soient pas réunies

http://bit.ly/2EZ8DaW


Apple Pay : le Crédit Mutuel regrette que les « conditions pour un partenariat » ne soient pas réunies

  • Jean-Baptiste A.
  • 31 Déc 2018à 17:05
  • Apple
  • 0 partage
  • 0
  • 4

Il y a un rétropédalage du côté du Crédit Mutuel. La banque avait annoncé il y a trois semaines travailler « en ce moment même » sur la prise en charge d’Apple Pay. Depuis, son discours est différent.

« Les conditions pour un partenariat avec Apple Pay ne sont toujours pas réunies, et nous le regrettons », indique la banque en ce dernier jour de 2018 sur son compte Twitter. C’est fort dommage, surtout que Crédit Mutuel de Bretagne, Crédit Mutuel du Sud-Ouest et Crédit Mutuel Massif Central supportent déjà le système de paiement sans contact d’Apple, et ce depuis un petit moment maintenant.

Le Crédit Mutuel ne dit pas quel est l’élément qui bloque au niveau de ses négociations avec Apple. La réponse la plus probable est que la banque est dérangée par les frais demandés par Apple pour chaque transaction réalisée avec Apple Pay. Ce point a également été un problème pour d’autres banques, qui ont toutefois réussi à trouver un terrain d’entente avec Apple depuis.

La preuve, la prochaine « grande » banque qui fera ses débuts sur Apple Pay sera BNP Paribas. Elle devait être proposée cette fin d’année, mais elle a récemment annoncé qu’elle proposerait Apple Pay à ses clients qu’à partir du début de 2019.

Merci Louis pour le signalement

via iPhoneAddict.fr http://iphoneaddict.fr

December 31, 2018 at 05:06PM

Vu sur le web > Ordinateur Quantique – Une vidéo pour commencer à comprendre (ou pas)

http://bit.ly/2VfS8MM



contenu proposé par ESET sécurité

Si vous en avez gros, que les sites d’achat vous envoient des messages « Je vois que vous avez regardé cet article, voici des choses similaires », alors ce qui suit peut vous intéresser

Vous arrive-t-il d’avoir l’impression que les annonceurs suivent vos moindres faits et gestes? Aujourd’hui, la plupart d’entre nous peuvent réciter une histoire tirée de notre propre expérience personnelle ou de celle d’un ami proche ou d’un membre de la famille, où une publicité avait une pertinence particulièrement effrayante.

Ce type de marketing ciblé n’est pas nécessairement malveillant, bien qu’il y ait toujours la possibilité d’une utilisation abusive de réseaux publicitaires légitimes. Et pour ceux d’entre nous qui sont sensibles à la protection de notre vie privée, cela peut s’avérer tout simplement perturbant. Si vous préféreriez que vos expériences de navigation vous donnent un peu moins l’impression d’être pourchassé par un médium, voici quelques conseils pour vous permettre de réduire le nombre d’annonces ciblées que …

via Korben https://korben.info

December 28, 2018 at 04:53PM

Vu sur le web > Netflix ditching iTunes billing for new customers

http://bit.ly/2LDOMyJ


One notable provider missing in Apple’s TV app integration is Netflix. While you can still search for content from Netflix within the app, it will not keep track of watching history or suggest content for the Up Next feature. The company will be distancing itself from Apple even more soon.


According to a report from VentureBeat, Netflix will soon be removing the option for billing via iTunes for new users. This means that new users wanting to sign up for the service on iOS will be redirected to Safari to subscribe. Existing users wil remain unaffected. While there’s not an official timeline for the change, Netflix says it will be rolling out the feature soon.

The report added that users who were previously using iTunes billing but canceled will not be able to resubscribe via iTunes, either.

Customers who are rejoining Netflix using an iOS device, after having canceled payment for at least one month, also won’t be able to use iTunes billing.

It’s unclear why Netflix is making this move, though one could infer that this is a cost saving move for customers. Currently, Apple takes a 30% cut from all purchases made through the App Store. Recurring subscriptions that are longer than a year will see a smaller 15% cut from Apple.

Removing iTunes billing as a whole means users will no longer have a 30% upcharge when subscribing via the app on iOS.


Subscribe to 9to5Mac on YouTube for more Apple news:

via 9to5Mac https://9to5mac.com

December 28, 2018 at 09:29PM

Vu sur le web > Apple could be onboard the 2019 3D Camera trend for Smartphones that will introduce In-Air Gesture Controls

http://bit.ly/2AiFWSG


 

Apple has been working on depth cameras that could work with an in-air gesture system for some time now (01, 02, 03, 04, 05, 06 and more) that will work with Macs and a future headset. Apple’s Israeli team PrimeSense then developed a miniaturized 3D camera that led to the TrueDepth camera for Face ID. While Apple’s 3D camera started with facial recognition, a secondary application could be in-air gesture recognition. Apple worked with Finisar and others who make VCSEL’s to make Face ID possible. The talk of gesture recognition coming to market surfaced from Apple Supplier Finisar back in March who was talking about next-gen VCSEL applications.

 

Earlier this month Patently Apple posted a report titled « Unlike Apple, Huawei is Confident about the Strength of 2019 with a new Folding Phone, 5G and a 3D Camera. »

 

3D cameras could be the next camera trend for 2019 as a new report claims that Sony is boosting 3D camera output because of the interest shown by many smartphone makers including Apple. The cameras can generate 3D models and be used for in-air gesture control as shown below in a photo from Sony.

 

2 x Sony shows off 3D depth camera with in-air gesture capabilities

 

The chips will power front- and rear-facing 3D cameras of models from several smartphone makers in 2019, with Sony kicking off mass production in late summer to meet demand, according to Satoshi Yoshihara, head of Sony’s sensor division.

 

Yoshihara added that « Cameras revolutionized phones, and based on what I’ve seen, I have the same expectation for 3D. The pace will vary by field, but we’re definitely going to see adoption of 3D. I’m certain of it. »

 

Sony has started providing software toolkits to outside developers so they can experiment with the chips and create apps that generate models of faces for communication or virtual objects for online shopping.

 

Sony controls about half of the camera chip market and supplies customers including Apple, Alphabet Inc. and Samsung Electronics Co., although Yoshihara declined to identify them by name, citing confidentiality agreements.

 

Patently Apple reported on Huawei preparing to introduce a 3D camera in 2019 and today’s Bloomberg report confirms that « Huawei Technologies Co. is employing Sony’s 3D cameras in next generation models. » Read more of Bloomberg’s report here.

 

While Apple could use the Sony 3D camera module, they may decide to work with Finisar and/or Lumentum to deliver the VCSEL’s needed to create their own 3D camera for gesture recognition.

 

With Huawei and other Chinese smartphone vendors are planning to get an early jump on Apple with a 3D camera for gesture recognition courtesy of Sony, let’s hope that Apple not only delivers such a camera for 2019 iPhones, but also delivers apps to make such a feature shine.

 

10.0 Apple News Bar

via Patently Apple http://bit.ly/2EHQn5c

December 28, 2018 at 02:11PM

Vu sur le web > Comment Facebook arrive à vous géolocaliser même si vous désactivez votre GPS ?

http://bit.ly/2LwHDA5


Une professeure d’informatique a publié sur la plateforme Medium un long article mettant à jour les nombreux moyens mis en place par Facebook pour suivre à la trace ses utilisateurs.

Facebook

est

une énième fois pointé du doigt

pour ses pratiques ayant trait à la

localisation

de ses abonnés. Aleksandra Korolova, une professeure d’informatique américaine, a publié sur son compte Medium

un long article

détaillant le fonctionnement des techniques de localisation du réseau social.

Un suivi précis, même sans localisation GPS

Celle-ci s’étonnait d’être suivie précisément par les services

publicitaires

de Facebook, alors qu’elle avait désactivé la localisation

GPS

de son smartphone sur tous les services appartenant au réseau social, comme Instagram ou WhatsApp. Elle indique également posséder un compte Facebook, mais ne rien publier dessus depuis plusieurs années.

Pourtant, quelle ne fut pas

sa surprise

de voir des annonces localisées dans le Montana, qu’elle a traversé lors d’un séjour dans la région, ou en Israël, où elle s’était également rendue, et ce malgré toutes ses précautions.

Il n’y a aucun moyen de désactiver la localisation publicitaire

En se rendant sur la page « 

À propos des publicités Facebook

 », Aleksandra Korolova a pu déterminer que Facebook utilise de nombreux autres moyens pour

déterminer l’emplacement de ses utilisateurs

et leur proposer une publicité jugée plus pertinente.

Facebook détermine, par exemple, l’emplacement de la connexion internet utilisée par l’appareil, mais également l’adresse IP, les réseaux Wi-Fi captés par le smartphone en déplacement ou encore les connexions Bluetooth, dans les magasins équipés de capteurs permettant d’envoyer des informations aux clients à leur entrée dans la boutique.

Ces pratiques peuvent faire froid dans le dos, mais

ne sont jamais cachées par le réseau social

, qui les assume parfaitement. Un porte-parole de l’entreprise a d’ailleurs déclaré qu’ « 

il n’y a aucun moyen de désactiver entièrement la localisation pour les publicités

 ». Utilisateurs de Facebook, nous voilà prévenus !

via Clubic.com – Actualité https://clubic.com/

December 24, 2018 at 09:06PM

Vu sur le web > Des hackers arrivent à détourner le système de double authentification de Google

http://bit.ly/2SigHqf


L’authentification à deux facteurs, saluée pour avoir renforcé la protection des connexions en ligne, a pourtant été détournée par de malins hackers.

S’il n’est pas encore totalement répandu, il est de plus en plus courant de rencontrer le système de

l’authentification à deux facteurs

, ou 2FA en abrégé, qui offre une sécurisation renforcée dès lors que nous nous connectons depuis un autre appareil. En plus d’un mot de passe, le système implique que la société qui possède le site vous envoie, sur votre mobile, un code à saisir, pour prouver que vous êtes bien l’auteur de la démarche et ainsi empêcher un éventuel pirate d’aller au-delà de l’accès au premier facteur (le mot de passe). Pourtant, un

rapport d’Amnesty International révèle

que des hackers sont parvenus à se jouer du mécanisme

sur Gmail et Yahoo

.

Un système bien plus évolué que du phishing classique

Le rapport d’Amnesty International détaille la manière dont les pirates ont agi pour contourner le système de craquage, bien plus élaboré qu’un phishing classique. Ils ont d’abord envoyé des alertes de sécurité assez convaincantes, par mail, pour

guider leurs cibles vers de faux sites

. Ensuite, ils ont demandé à l’utilisateur de s’enregistrer via un code d’authentification à deux facteurs. Après qu’ils aient reçu le code, les pirates ont envoyé à la cible un formulaire pour procéder au changement de son mot de passe. Ainsi, ils ont pu, avant l’expiration du code, le taper dans la page de connexion des boites Gmail et Yahoo, et y accéder.

Les pirates ont ciblé

près d’un millier de comptes Google et Yahoo

, essentiellement des journalistes et activistes du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord, en 2017 et 2018. Les attaquants pourraient provenir de pays du golfe Persique et visaient, selon Amnesty international, des dissidents issus des Émirats arabes unis.

via Clubic.com – Actualité https://clubic.com/

December 22, 2018 at 09:06PM

Vu sur le web > Des images piégées circulent sur Facebook pour accéder à vos paramètres

http://bit.ly/2PUDkiD


De nombreux médias ont reporté des images piégées qui circulent sur Facebook. Conçues pour vous inciter à cliquer dessus, elles installaient une application accédant à vos paramètres à votre insu sur Facebook.

Des images piégées trompeuses sur Facebook

Sur Facebook, certaines publications virales donnent envie d’en découvrir davantage. Utilisant des images accrocheuses et un titre attisant votre curiosité, ces images virales font tout pour vous donner envie de cliquer. Si elles sont partagées par un de vos contacts alors la tentation est encore plus grande d’en savoir davantage et de connaître ce qui ce cache derrière celles-ci. Ces publications virales renvoient généralement vers des sites bourrés de publicités ou vous incitant grandement à partager, vous aussi, la publication. Cette fois, une application s’installait sur vos pages Facebook.

Le principe de l’arnaque est assez simple. Vous voyez sur votre fil Facebook passer une image publiée par un de vos contacts. Il s’agit d’un dessin accrocheur accompagné d’un titre fédérateur. Cependant, cette image piégée est incomplète. Tout indique qu’il s’agit d’un dessin humoristique cependant, le fait que l’image soit coupée vous empêche de comprendre la blague.

Ces publications utilisent un titre fédérateur du genre : « A quoi ressemble la vie avant et après vos 30 ans » ou bien encore : « Hommes et femmes, nous sommes tellement différents ». Ces images piégées n’ont rien de coquin mais donnent terriblement envie de cliquer pour en savoir davantage. Et c’est là que le piège commence à se refermer.

Les images piégées qui permettent d’accéder à vos paramètres

Si vous cliquez sur l’image piégée, vous serez redirigé vers un site web dont l’adresse est : « S3.amazonaws.com ». Cependant, un fond gris et un Pop-up apparaissent, vous demandant si vous avez plus de 16 ans. Pensant qu’il s’agit d’une protection légale, vous cliquez pour indiquer que vous avez bien plus de 16 ans, tout en pensant que le contenu pourrait être un peu osé, mais pas pornographique car pas interdit au plus de 18 ans. C’est là que le piège s’est refermé.

Le bouton contient en fait un bout de code HTML donnant accès à vos paramètres de publication à une application tierce. Aussitôt le post en question est publié sur votre fil Facebook et vous répandez, vous aussi et à votre insu, l’image piégée.

Comment réagir si vous êtes victime de ce piège ?

Si vous êtes tombé dans le panneau de ces images piégées, pas de panique, vous pouvez suivre la procédure suivante. Tout d’abord supprimez manuellement la publication. Prenez contact avec vos amis qui ont partagé l’image piégée pour les avertir. Finalement, rendez vous dans Paramètres/Sécurité/ App et sites web. Vous y trouverez l’application tierce que vous avez autorisée à votre insu à accéder à vos paramètres et révoquez lui ce droit en la supprimant. Le tour est joué.

Notez toutefois que les images piégées ont depuis été retirées et redirige vers l’adresse d’un service Amazon. Facebook a indiqué : « Nous avons reçu des signalements d’un lien qui pouvait poster sur les murs des utilisateurs lorsqu’ils cliquaient dessus, sans leur consentement. Après enquête, nous avons supprimé tous les liens et les posts contenant ces liens, afin d’en arrêter la diffusion. L’incident est désormais résolu. Aucune donnée d’utilisateur n’a été partagée, car la seule action était de poster ce même lien sur les murs des utilisateurs ».

Quoi qu’ils en soit, il convient de rester vigilant, car la viralité de l’attaque donnera forcément envie aux pirates de recommencer rapidement.

via Presse-Citron http://bit.ly/2oo2RED

December 22, 2018 at 11:07AM

Vu sur le web > La France va taxer les GAFA à hauteur de 500 millions d’euros dès le 1er janvier

http://bit.ly/2EDIvBy


 

Finalement, la France prend de l’avance sur ses voisins européens et fait cavalier seul en annonçant taxer les GAFA dès le 1er Janvier 2019. Bruno Le Maire, Ministre des Finances et l’Economie, a annoncé taxer les géants américains du Numérique dès le 1er Janvier prochain. Notre ministre, qui a déjà fait pression pour la mise en place d’une taxation à l’échelle européennes des GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon), prend une décision radicale à l’échelle nationale principalement motivée par les mesures sociales annoncées par le Président Macron il y a quelques jours.

La France sera le premier pays européen à taxer les GAFA dès le 1er janvier

Si la majorité des Etats membre de l’Union Européenne sont favorables à la taxation de ces géants, sa mise en place est jugée trop lente par Bercy. L’instauration de cette taxe dans l’Hexagone devrait néanmoins motiver les Etats voisin à faire de même le plus rapidement possible. Bruno Le Maire a d’ailleurs précisé espérer “une décision européenne à l’unanimité sur une directive” pour le mois de mars, et qu’il allait “engager des démarches” avec son homologue allemand Olaf Scholz “pour convaincre les quelques États qui restent opposés à cette taxation du numérique au niveau européen.

Le gouvernement a par ailleurs d’ores et déjà précisé les chiffres de cette taxe : “un montant que nous évaluons à 500 millions d’euros”. D’après des informations du journal Le Monde, ce montant a été calculé à partir du chiffre d’affaires, mais aussi des revenus publicitaires et de la revente des données personnelles de ces géants.

BFM TV précise qu’en 2017, le groupe Facebook a déclaré un chiffre d’affaire de 56 millions d’euros et payé environ 1,9 millions d’euros. Mais certains estiment que les géants américains d’Internet ne déclarent souvent qu’une partie des revenus générés sur le territoire. D’après la chaîne, le chiffre d’affaire réel de Facebook serait plutôt de l’ordre de 850 à 950 millions d’euros.

De leur côté, les Etats-Unis se sont empressés de réagir à cette annonce, notamment par le biais de Jennifer McCloskey, vice-présidente du Conseil de l’Industrie des Technologies de l’Information américain, qui a déclaré: “La France commet une erreur en levant un impôt numérique unilatéralement”, qui selon elle, risque de “miner le système fiscal mondial”.

via Le Journal du Geek http://bit.ly/2DRRDiY

December 22, 2018 at 03:54PM

Vu sur le web > Apple Store : un préavis de grève en France pour le 24 décembre

http://bit.ly/2EIpOO7


La section syndicale CFDT d’Apple Retail France a lancé un préavis de grève pour la journée du 24 décembre. Elle appelle les employés à organiser des décrochages dans les boutiques d’Apple. La CFDT est le second syndicat en termes de représentation chez Apple Retail.

Image : Apple

Ce préavis a été émis en réaction au refus d’Apple France de verser une prime exceptionnelle de fin d’année. Au motif que des efforts importants étaient déjà consentis.

« Suite à la renonciation par la direction de la prime exceptionnelle défiscaliséé, certains employés d’Apple Retail France estiment que l’engagement social de la société est en
«  danger  »
 » explique le texte, qui ajoute d’autres motifs de mécontentement : « Le service paye cumule erreur sur erreur. Nous ne savons pas aujourd’hui si notre société sera en mesure de mettre en place sans erreur le prélèvement à la source »

La section Pomme R de la CFDT appelle à un retour à la table des négociations. Il apparait également, d’après ce qui nous a été dit, que la section CGT d’Apple Retail pourrait se joindre à cette action.

via MacGeneration https://www.macg.co/

December 22, 2018 at 12:00PM

Vu sur le web > L’action Apple a perdu un tiers de sa valeur

http://bit.ly/2SfK8tj


Dans un contexte boursier compliqué, il est vrai, l’action Apple traverse une bien mauvaise passe. Alors qu’au mois d’octobre, elle était encore à son plus haut à 233,47 $, elle a fini hier la séance à 150,73 $, ce qui constitue son plus bas depuis un an.

Autrement dit, l’action a perdu un tiers de sa valeur en juste quelques semaines. De mauvaises raisons qui s’expliquent par de multiples facteurs qui tournent tous autour de l’iPhone.

La volonté d’Apple, de ne plus communiquer les volumes des ventes d’iPhone, iPad et Mac a été interprété comme un aveu de faiblesse par les marchés financiers. L’action Apple est également malmenée par la guerre commerciale que livre Donald Trump à la Chine. Et surtout enfin, les doutes s’accumulent sur le succès commercial de la gamme actuelle. Apple n’a jamais été aussi agressive et active d’un point de vue commercial pour écouler sa gamme de smartphones.

De plus en plus d’analystes tablent désormais sur une baisse des ventes d’iPhone durant l’exercice 2019, ce qui serait une première pour Apple. Non seulement le marché des smartphones est de plus en plus saturé, mais Apple n’a pas su percer certains marchés prometteurs comme le marché Indien.

Résultat, l’action Apple est plus malmenée que la moyenne des actions technologiques. Ce qui a eu comme fâcheuse conséquence qu’Apple n’est plus la première capitalisation boursière. Avec 715 milliards de dollars, la firme de Cupertino a cédé il y a quelques semaines la première place à Microsoft. L’écart étant assez restreint (moins de 40 milliards de dollars), les positions pourraient toutefois rapidement s’inverser. Mais les choses pourraient également se détériorer. Avec 673 milliards de dollars, Amazon n’est pas non plus très loin derrière !

Les plus optimistes se diront qu’ils tiennent là une formidable opportunité d’achat. Par rapport à Microsoft, le ratio cours sur bénéfices est très très bas. De quoi anticiper un rebond à moyen terme si Apple trouve de nouveaux viviers de croissance !

via MacGeneration https://www.macg.co/

December 22, 2018 at 11:18AM